samedi 5 juin 2010



Moi-Léger / Karkwa
"Y avait l'hiver, y avait le froid qui me tuait
Mais là c'est pu important
Y avait le temps, y avait les âges qui défilaient
Mais là je m'en fous vraiment

C'est un passage obligé
Un long couloir à creuser
Entre moi et moi-léger
C'est une chanson de lumière
L'étape après la misère
L'émotion d'un courant d'air

Y avait les filles, y avait le rock qui nous saoulait
Mais là c'est pu important
Y avait les routes, y avait les trous que l'on grugeait
Mais c'est de moins en moins pesant

C'est un passage obligé
Un long couloir à creuser
Entre moi et moi-léger
C'est comme un nouveau printemps
Un plongeon dans l'océan
C'est comme le vin dans le sang

Y avait la guerre, y avait les droits qui nous mentaient
Mais là c'est moins prenant
Y avait le ciel, y avait les dieux qui me hantaient
Mais là je m'en fous vraiment.

C'est une chanson de lumière
L'étape après la misère
L'émotion d'un courant d'air."

2 commentaires:

Gabnews a dit…

Après la difficulté qui vous construit, le chemin vers la sérénité et plus loin la sagesse...;-)

Dom's Groupie a dit…

J'ai jamais aimé Karkwa...mais hier j'ai entendu des extraits du dernier disque dont celle-là (j'avais lu ce texte sur ton blog ) et je l'aimais bien... tout ça pour dire que j'ai le disque depuis hier et je l'adore !